Aimez-vous Brahms ? Goodbye Again (1961)
d'Anatole LITVAK


Paula, séduisante quadragénaire et décoratrice d'intérieur est, depuis longtemps, la maîtresse de Roger, un homme d'affaires de son âge. Mais ce dernier n'a jamais répondu à ses attentes en lui proposant le mariage, désirant préserver son indépendance et sa liberté, surtout celle de parallèlement collectionner de nombreuses aventures galantes. Insatisfaite, Paula succombe aux avances du fils de Mme Van Der Besh, une cliente Américaine. Philip est âgé de 25 ans et il l'aime passionnément.

Mais confrontée aux regards réprobateurs sur la différence d'âge, à la jalousie et à la tristesse de Roger, à l'exaltation juvénile de Philip, Paula, la mort dans l'âme, met fin à sa liaison avec ce dernier lorsque Roger lui demande enfin de l'épouser. Désormais tout entière dévouée à son mari, elle s'aperçoit que celui-ci lui est de nouveau infidèle.

Tiré de la nouvelle de Françoise Sagan


   

La bande annonce originale.



Roger Demarest est plutôt attiré par toutes les jeunes et jolies femmes et roule en HK500.





Mais il entretient néanmoins une relation régulière avec une femme d'une quarantaine d'années, Paula Tessier. Ils vont diner en ville en Facel. Il doit faire une peu chaud à l'intérieur de l'habitacle puisque la custode arrière gauche est ouverte.



En plus la voiture n'est pas en très bon état : le manomètre de pression d'huile est à zéro...



André Blanchard, ancien de Facel explique : "J'avais fabriqué pour l'occasion une maquette montée sur des ressorts, ce qui permettait de tourner les séquences dans l'habitacle de la HK 500 en fixe".

Il raccompagne Paula chez elle...







Puis repart...



En roulant dans Paris...







...il profite d'un arrêt pour allumer un cigarette avec son briquet (l'allume cigare est en panne...)



Mais son attention est attirée par une charmante créature aperçue dans le rétroviseur.





Il fait donc marche arrière pour l'aborder...



Mais comme elle est accompagnée, il repart.



Parfois le retour de soirée n'est pas très agréable...



Un autre soir, Roger et Paula rencontrent dans un restaurant Philip van Der Besh qui est amoureux de Paula.


Philip ayant un peu abusé de boissons alcoolisées, Roger le ramène chez lui, toujours en Facel.
Le parallélisme des roues n'est pas bien réglé ...


Paula va au concert avec Philippe. Et quelle auto est garée devant la Salle Gaveau ? Une Excellence bien sûr !








Quelques jours après Philip (en Triumph) est par hasard témoin du rendez vous que Roger a fixé Avenue Foch à une de ses maîtresses:









C'est un extrait de cette scène qui se trouve sur la pochette du 45 t du thème du film chanté par Yves Montand...



...et sur cette image disparue au montage.



Roger l'emmène en week-end à la campagne...



De retour vers Paris le Dimanche, Brahms passe à la radio et la pression d'huile est meilleure.





L'autoroute à la sortie du tunnel de Saint Cloud n'est pas très encombrée...





Paula prendra ensuite Philip comme amant puis se mariera avec Roger qui continuera à avoir des maîtresses..


Mais on ne verra plus la Facel...
 

La HK500 est immatriculée 84 GC 75 : c'est en fait l'immatriculation du prototype FV4 (voiture No 84). Elle date du 28 mai 1957 et a été attribuée à la Société Facel qui l'a donc "prêtée" pour d'autres autos : par exemple sur cette photo de presse.




Yves Montand pendant le tournage (les sièges semblent recouverts d'une housse plastique, merci Emmanuel Méry)



Le film a été présenté en mai 1961, en compétition officielle au Festival de Cannes : Anthony Perkins y a reçu la palme d'or pour son interprétation de Philip.