45e Rallye de Pentecôte - 2-6 juin 2022


Chers Amis facellistes, bienvenue dans les Monts Jura, bienvenue en Franche Comté !

Voici quelques mots d’histoire et de géographie.

Le massif montagneux du Jura s’étend, en France, sur les départements du Jura, du Doubs et dans une moindre mesure de l’Ain et recouvre la majeure partie du territoire de l’ancienne Franche Comté.

Sous l’Antiquité, cette région était occupée par les Séquanes qui furent une des plus puissantes confédérations de la Gaule, et qui donnèrent quelques difficultés à Jules César qui en parle abondamment dans sa « Guerre des Gaules ». Cette région fut donc très tôt dotée d’une identité particulièrement forte.

Le Traité de Verdun en 843 consacrant le partage de Empire de Charlemagne en trois ensembles, c’ est à Lothaire qu’échut «  la Comté » qui devint plus tard le Comté de Bourgogne. Cette région fut de tout temps convoitée et disputée par les puissances qui l’entourent pour la richesse générée de son sel.

En 1127, de par leur caractère bien trempé, les «  Comtois » s’émancipent de la tutelle impériale du St Empire romain germanique : ainsi l’empereur Conrad III consent à la région le statut de «  Franc-Comté » ( Comté libre) à l’origine du nom.

Il fallut attendre 1674 et Louis XIV, après plusieurs tentatives de conquêtes par les Français, pour que la Franche Comté soit définitivement rattachée au royaume de France, après une terrible et farouche résistance des Comtois («Comtois rends toi, nenni ma foi »). Pendant bien longtemps, les Comtois se firent par ailleurs enterrer face contre terre pour tourner le dos … au Roi Soleil !

Et ironie de l’histoire, avec le regroupement des régions réalisé en 2016, voici maintenant réunies la Bourgogne Comtale et la Bourgogne Ducale…

Sur le plan économique, l’activité jurassienne très repliée sur elle-même du fait de la géographie et du climat, était pour l’essentiel fondée sur l’exploitation agricole : élevage, production fromagère, exploitation du bois …

A cela s’est ajoutée une activité artisanale puis industrielle de précision : horlogerie, lunetterie, taille des pierres et des diamants, tournerie (pipes, jouets …), plasturgie, petite métallurgie et aujourd‘hui micro mécanique sans oublier l’automobile avec Peugeot, plus ancienne marque automobile mondiale encore en activité et ses nombreux sous-traitants.

Et tout en étant dotée d’une agriculture de qualité avec une très bonne valorisation de ses produits et une image de territoire rural très boisé, la Franche Comté est la région la plus industrialisée avec une population active dans le secteur industriel deux fois plus importante que la moyenne française !

Ces journées de rallye vont donneront un premier aperçu de toutes les richesses de ce territoire sachant qu’il a fallu faire des choix. Mais n’est-ce pas autant d’occasions de revenir dans les Monts Jura en découvrir toutes ses richesses cachées …

En vous souhaitant un excellent rallye et un agréable séjour à toutes et à tous,

Claude Campionnet

Jeudi soir : Premier briefing à Champagnole et une partie des forces en présence....


 
   

   

   

   

   

   



Vendredi : Une route « roulante »  nous conduira, après être passé par la ville médiévale de Nozeroy, au Fort St Antoine

dans les Monts Jura en suivant en partie la vallée du Doubs à 1100m d’altitude, l’une des plus célèbres caves d’affinage du Comté.




  


 


 

 








Nous rejoindrons ensuite Morteau, célèbre pour sa fameuse saucisse fumée au tuyé mais aussi capitale de l’horlogerie franc comtoise (horloge comtoise, Lip …) qui a longtemps rivalisé avec ses voisins suisses. Un sympathique musée de l’horlogerie installé dans une élégante demeure Renaissance nous offrira l’hospitalité pour y déjeuner.




   







        




Par des petites routes parmi les villages typiques du Haut Doubs et ses grosses fermes caractéristiques nous découvrirons après une marche facile la célèbre Source de la Loue


    


     




Samedi : Des petites routes nous conduiront dans la région des lacs et des cascades avec la plus emblématique d’entre elles: la Cascade du Hérisson




















...Avant d’arriver dans le «  bon pays » avec ses « reculées », failles profondes dans les plateaux calcaires jurassiens.

Et parmi celles-ci nous nous arrêterons à Baume les Messieurs qui nous permettra d’admirer outre son cirque (nom aussi donné aux reculées) mais aussi une abbaye impériale du IXème siècle berceau de la culture clunisienne (dans laquelle nous déjeunerons), et son environnement spectaculaire









      

     

      







  


Zone de contact entre plaine et montagne située à 200/400 mètres d’altitude le Revermont (nom aussi donné au Bon Pays ) est également le pays du fameux vin du Jura plus petit vignoble de France mais avec pas moins de 6 appellations dont le fameux Château Chalon ou nous ferons une halte visite et dégustation.






   



   




Et toujours par de belles petites routes, de vignoble en reculées nous aurons l’impression de faire une incursion en Italie pour admirer une villa palladienne (Château de Syam) totalement inattendue dans le paysage jurassien…















    




     












Dimanche : Des petites routes nous conduirons, en passant par le Pont du Diable, à la source du Lison, puis à une ancienne forge (Taillanderie de Nans sous Ste Anne) actionnée par la force d’un ruisseau dans un état de fonctionnement remarquable.


   









   

   













Retour ensuite au cœur du vignoble jurassien pour déjeuner dans une ancienne collégiale en plein centre de la charmante petite ville d’Arbois (Plus on en boit plus on va droit…).







    




Nous partirons assister à Aresches à un spectacle de Comtois, pardon de chevaux comtois , la première race de trait en France et maintenant en progression régulière compte tenu de ses nombreuses qualités. Maguelone Bôle-Richard et son marie Pierrick, éleveurs passionnés nous ferons découvrir ce bel animal à la fois robuste et docile dans leur ferme lors d’un surprenant spectacle équestre. ( www.comte.com/articles/maguelone-bole-richard-lagricultrice-acrobate/ )





















Après avoir dégusté du Comté nous rejoindrons l’hotel pour le diner de gala par la mythique route des Sapins : imaginez des dizaines de kilomètres de route parmi les plus belles sapinières d’Europe ou vous pourrez notamment admirer le roi des sapins, le Sapin Président en forêt de Joux peuplée de sapins centenaires. Saviez-vous d’ailleurs que le mot «  joux » est issu du bas latin juria qui signifiait « forêt de montagne » et qui a donné aussi son nom au massif du Jura…









 




Lundi : Nous irons à la découverte de ce qui a fait la richesse de la région depuis 7000 ans à savoir l’exploitation du sel ignigène (évaporation de la saumure par la chaleur du feu), véritable or blanc pendant des siècles. Nous visiterons deux sites exceptionnels inscrits tous deux sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, la Grande Saline de Salins les Bains et la Saline Royale d’ Arc et Senans
















   
















Dans la presse !



Merci à Claude et Isabelle Campionnet pour l'organisation de ce magnifique Rallye

Photos et vidéos: Florence et Eric de Bettignies, Michel Asseline, Bernhard Ebel, Gérald Grosshans, Emily et Emmanuel Lepeltier,  Philippe Jolivet,  Anne et Hervé Oheix